Actualité
De la Villette à Chatou... et retour

Vendredi 20 avril 2012

Arrivée à bord à 8h30


Équipage
: Jean Blanchard, Marc André Dubout. Dominique Martel, Bruno Martin-Neuville, invité Claude Doussot

10h31 Écluse de Flandres

Allumage (20 kg de bois) et préparation du bateau avec Jean (rangement des agrès, chargement du bois, pliage du taud, etc.).

Dominique et Bruno nous rejoignent sur le Bassin de la Villette pour embarquer.
Nous attendons devant la porte du petit bassin de l'écluse de Flandre, celle qui gère toutes les autres en aval sur le canal St Denis.
La porte amont se referme sur nous.
Le niveau d'eau et la pression sont corrects, nous descendons avec douceur.
De l'autre coté la grande et lourde porte va s'ouvrir, onze mètres plus bas, le plus grand dénivelé sur le réseau parisien.
Puis nous passons sous la voûte de l'avenue de Flandre.

10h51 Écluse n°2 des Quatre Chemins.

Ensuite ponts routiers et ferroviaires et écluses se succèdent sous un ciel de plus en plus menaçant. Les premières gouttes commencent à tomber. On sort les cirés.

     

11h15 Écluse d'Aubervilliers (sac 1). Chaque sac est pesé et contient 10 kg de bois ce qui nous permet d'une balade à l'autre de savoir ce que nous devons prévoir pour arriver à bon port.
Nous traversons la zone industrielle d'Aubervilliers, la seule grosse activité sur le canal des péniches sont chargés et déchargé, les grues s'activent mais les quais ne fourmillent pas

11h32 Pont tournant du stade de France (sac 2). Il faut attendre et il commence à pleuvoir ,amis cette fois-ci assez sérieusement. Nous allons nous réfugier sous un pont en attendant le feu vert. Le mauvais temps est aussi de la randonnée.

 

12h20 Écluse n°5 de la Porte de Paris et ses bidonvilles rive gauche. Au milieu des taudis et des détritus une magnifique voiture noire de luxe brille sous l'unique rayon de clarté. Attention au caillassage, mais non rien on passe tranquillement.

12h41 Écluse n°6 de St Denis. On aperçoit le tramway T2 sur le pont.

 

En attente sous le pont les feux sont au rouge de part et d'autre. Va savoir !
13h05 Écluse n°7 de la Briche débouché sur le Seine (sac 3). Le gabier de proue a laissé sa place à son assistant
Cette fois la machine tourne à plein régime !

Nous débouchons sur la Seine il pleut. Cirés et parapluies font partie intégrante de l'équipement.

 

Claude, Bruno, Jean et Marc André Dominique est derrière l'appareil.

13h12 (sac4)

13h26 Pont de l'Île St Denis. Nous descendons la Seine en direction du port Van Gogh où nous sommes attendus pour un moment de détente... au sec. Ca nous fait 6 Km de plus aller-retour, le détour en vaut la peine qui en fait est un plaisir.

13h34 Pont de l'A86

13h45 Pont de St Ouen

13h52 Pont rail de la ligne Paris-Nord—Pontoise (sac 5). On ne traîne pas, les estomacs se font sentir

14h10 arrivée à Port Van Gogh1. Didier et Jeaninne M. nous accueillent sur Abitibi (bateau de 1922) pour casser la croûte. Un bon moment de répit de chaleur et de sympathie. Nous naviguons depuis quatre heures et cet instant était attendu. Le bateau très élégamment arrangé est très accueillant.

Il fait bon s'asseoir, au chaud, au sec, en excellente compagnie.

 

Abitibi est un "Luxemotor" (appellation qui désigne les bateaux en fer avec une étrave droite qui ont été conçus dès le départ pour être motorisés, à la différence des Tjalks, faits d'abord en bois et naviguant à la voile, d'où les dérives latérales).
Les "Luxemotor" étaient à leur époque des bateaux modernes, d'où peut-être leur nom ? Car ce n'est pas une appellation contrôlée, ce terme ne désigne qu'un type de bateau qui a été construit durant des années dans divers chantiers essentiellement hollandais mais aussi belges.
Abitibi a été construit en 1922 au chantier Boot, à Alphen aan den Rijn, coque fer rivetée évidemment.
Longueur 30 m, largeur 5 m et s'appelait "le Rival" à l'origine. Même si ça paraît bizarre, c'est un nom très prisé en Hollande pour les bateaux. Il jauge actuellement 100 tonnes (il est lesté) et a un tirant d'eau de 1,20 m. Il pouvait transporter 200 à 250 t à l'origine.
Il a été transformé en bateau logement au début des années 80 dans un chantier du sud de l'Angleterre : construction de la superstructure du logement et aménagement intérieur. En même temps, il a été remotorisé avec un Daf 200 CV tout neuf, le système de gouvernail a été entièrement refait : double safran, barre hydraulique, nouvel arbre d'hélice avec graisseur automatique ... Bref le gars qui l'a acheté à ce moment là n'a pas regardé à la dépense.
Quant à nous, nous l'avons acheté en 2001 et vivons dedans depuis mars 2002, après avoir tout refait à l'intérieur. Mais la coque était solide !!!
Bon vent à Didier et Jeannine sur Abitibi

 

15h03 départ. Il reste 19 km pour atteindre la Gare d'eau à Chatou.
Nous nous éloignons de Abitibi, quittons Port Van Gogh et regagnons le fleuve.

 

15h13 Pointe amont de l'Île St Denis (sac 6). Nous nous engageons vers le bras mort

15h24 Pont de l'A86

15h41 Chantier Van Praet PK 31 (sac 7)

  Ah ! tiens des bogies  !

et la machine tourne, tourne, imperturbable. Nous passons le long de la ligne de chemin de fer des Chanteraines. Je siffle, pas de réponse, les locomotives sont au dépôt

La vie à bord

Ça écope
Ça pompe
Ça dort
Ça s'emmitoufle...
16h00 PK 32 entre les pont route et pont rail d'Épinay 16h08  Pointe aval de l'Ile St Denis PK 33 vitesse 6,5 km/h de moyenne). En rejoignant le bras vif de la Seine nous apercevons derrière nous "King Cheese" qui suit une très lourde barge.
Bizet nous double en route pour le Havre. 
Construit en 2002, longueur 110 m largeur 11.40 m tirant d'eau 3.80 m, capacité passagers 120 pavillon Suisse.
Les paquebots fluviaux sont de véritables hôtels flottants équipés de restaurants, cabines, boutiques, salles de spectacles... avec le plaisir de la navigation en plus.
Mais "King Cheese" c'est le charme, la poésie, l'élégance et avec son matreau quelle superbe !

16h17 PK 34 (sac 8) le pont de l'autoroute A15

Le temps se gâte, on va en prendre plein les cirés, ça ne rate pas, rien pour se protéger.

On ne fait plus de photo, on est sous la flotte.
19h30 Pont Rail d'Argenteuil PK 36 (sac9)

19h53 Pont aqueduc de Colombes PK37,5

17h02 PK 38 (sac 10)

17h14 Pont de Bezons PK 39,5

17h20 République libre du Canotage (Île des canotiers).

17h30 Pont rail des Anglais (la Morue)  PK 41 (sac 11)

Le pont-rail de Carrières, RER A, branche de Cergy, ça commence à sentir bon, le soleil est revenu on sèche.
17h40 la darse du port de Nanterre PK 43 et sa passerelle futuriste... bien vite saccagée.
Enfin la gare d'eau est en vue

 

18h05 arrivée sous le soleil à la Gare d'eau de Sequana à Chatou (sac 12). Vigie accoste Au ponton Guy d'Houilles est là pour nous accueillir.

Ensuite, c'est la manœuvre pour mettre la Vigie au mouillage. Il reste encore un peu de pression, le feu est tombé, juste de quoi faire la manœuvre et le retour à la godille à bord du Turry.

À notre arrivée deux autres bateaux étaient là : Minor Swing et ?? de ?? Président 

Un coup à boire et on rentre chez nous.

Note :
  • 1 Situé à Asnières, entre les pont de Clichy et de Gennevilliers, le Port Van Gogh est un port de plaisance créé en 1988 par Fleuve Concept, pour y accueillir des bateaux de 25 mètres. Il propose 50 emplacements, plusieurs sociétés y ont amarrées leur siège social ce qui en fait un véritable "port d'affaires".
    Les services : eau,
    électricité, carburant, gaz, WC, gardiennage, vidéosurveillance, secrétariat, VHF, chantier naval, accastillage, mise à l'eau
  • Chaque sac de bois pèse 10 kg ce qui nous permet assez exactement de connaître la quantité de bois à emporter en fonction de la distance à parcourir.

page suivante